bocdale100's Blog

plus qu'hier moins que demain

Merci

Onzejanvier

C’est parti.  Comme çà,  seul. It just poped out from nothing, yet.

http://www.aiservice.fr/News/2014/Janvier/depannage-informatique-domicile-paris-2014-020-devenu-amnesique-grace-a-google-vous-pourrez-consulter-votre-chemin….

Agréable journée et redoux plaisant. Biblio,  épiceries, bouffe, web…

http://www.scoop.it/t/blog4burma/p/4014012622/2014/01/11/lisbonne-mon-amour-nuages-de-photos

Comme à l’accoutumé, le choix musical de Radio-Canada le Samedi, c’est super…et je continue avec…et çà devient chiant de devoir chercher les url…que l’on semble rendre difficile d’accès aux usagers…
Je me fais tremper les pieds dans l’eau. Bien. Rien ne peut arriver.  En ce froid pays qui est le mien.

https://maps.google.com/locationhistory

image

très intéressant. ..
Ecran vide, absent à toute perception…je regarde,  écoute…considère des lendemains incertains comme depuis toujours, et quoi encore?
Je retourne sur la Toile..reviens les mains vides…soliloque insistant qui me coupe des autres communications. Lysette qui dit qu’on finit tous au bout de sa corde…
Les url sont encore un mystère curieux.  Alors j’ai du pain sur la planche. .

Publicités

Réso

Réseaux sociaux:  la seule chose qui puisse garantir la survie, c’est que c’est là, les $$$…et tant que çà durera…pour moi; j’aime l’expérience mais suis prêt à aborder d’autres horizons. 
                                   Bien sûr,  chanceux d’avoir trouvés, osc&micheline…avec la petite liseuse, suis parti à la pêche/web. Et le hasard m’a été favorable…

Il est maintenant évident pour moi,  que le web ne saurait être homogène: langues et cultures résistent très bien aux distances virtuelles…ensuite viennent les distributeurs,  chacun avec son petit royaume de diffusions, et ses zones d’influences…

Quant aux grandes questions de la gérance/web, je ne peux qu’extrapoler sur ce sujet: mon ignorance de la chose en est la cause…pour les questions sociologiques, des générations vont se succéder là-dessus. Je ne suis pas écrivain, ni même poète c’est certain…je suis un quidam-citoyen de la planète. Et j’aime bien surfer   http://olivier.sc.free.fr/logosc/cubisme/anexspok.html

En somme, jusqu’à maintenant, je n’ai pas à me plaindre sinon le coût prohibitif pour beaucoup de gens. Mais les progrès sont fulgurants: +ou- 2 ans, et j’ai réussi à décoder verso, jodow et apprendre les us et coutumes de différents correspondants. Je suis fan des alertes/Nasa qui nous font réellement voyager dans l’Espace.

Par-dessus tout, ce que je vois, c’est l’automatisation des informations comme mode d’échanges entre individus…un peu dangereux mais c’est ce, vers quoi on s’ en va. Tout , ou presque, pourra être fait avec son téléfun intelligent. Déjà, obtenir l’url d’un site ou une simple photo est devenu difficile et fastidieux: des icônes. Une langue faite d’icônes. ..rapides et efficaces mais qui ne laissent plus place aux intuitions et désir de créer…

L’univers virtuel est une nouveauté comme le fût l’auto. Et j’aime bien l’évocation : autoroute informatik…Quant à la fragmentation, le voir est presqu’un choc de conscience, certainement une révélation lorsqu’on réalise qu’il en est de même en amont ou en aval…

On ne peut parler du web, sans aboutir à l’humanité et tout ce que çà signifie…l’aspect de l’outil, représente un défi qui vient bousculer toutes les certitudes cartésiennes…Android ou les autres ne sont pas tout à fait au point mais ce n’est qu’une question de quelques années.  Plein de jeunesses possèdent le phone et ne savent rien des PC ou si peu, maintenant que les tabletttes sont là…

Je n’ai pas de web. Les données sont ce qu’elles sont: la gasoline du bidule…réseaux sociaux? Pourquoi pas? réseaux d’amateurs de ceci ou celà, qu’importe? Quant à l’écran, j’y vois plusse une métaphore: un alien qui arrive au large de la Terre et l’observe sur grand écran avant que d’y larguer ses sondes…

Et puis, comment dire qu’après un certain temps de surfing, on développe une vision en trois dimensions contrairement à l’habitude de tout percevoir sur le mode linéaire..?

Réalité augmentée me semble aussi une métaphore pertinente…et donne à tout un chacun, la possibilité d’ explorer les frontières de sa propre conscience…et entrevoir des horizons jusqu’à maintenant,  impossible à explorer pour la grande majorité des gens…
image

Bref. C’étions suite de réflexions ordinaires…À plusse

Nightsouère

Décembre 2013

image

Déjà, les eaux sont gelées
Demain, ponts de glaces
Plus loin, le Vent avale l’horizon

image

Quai des Vents

Toute une vie de 100 ans: comme cette auto qui file 100km/heure et que l’on ne voit qu’une fraction de seconde

Château de Noël

J’ignorais cet endroit d Québec. Merci pour la visite.

L'Écriturien

Il m’arrive de dormir dans un château. Non, je n’ai pas bu. Lors de la récente visite d’amis venus de Metz, nous y avons passé une nuit. Ils ont, comme moi la première fois, ouvert grand leurs yeux. La bâtisse produit toujours le même effet. Les adultes rapetissent dans leur tête. Drôle de château que celui de Rivière-du-Loup. J’y entretiens des amitiés solides, au point où l’on m’accueille désormais comme un membre de la famille. C’est souvent comme ça avec les Québécois : il faut ramer dur pour obtenir leur confiance, mais une fois arrivé sur le rivage, on goûte à ce sentiment bien agréable de la fidélité. Tout ça pour dire que je reviens toujours avec plaisir dans cette région du Québec qu’on appelle le Bas-Saint-Laurent. L’atmosphère vous met d’emblée au diapason : ici, c’est le fleuve déguisé en mer. Il n’en a pas encore l’immensité, mais ses mensurations…

View original post 333 mots de plus

Métavers

image

Téléchargement impossible: essayer plus tard…

Bref, EQUUS lui-même…hyppocampe des eaux troubles de la confusion, on le voit maintenant aller séduire le coeur des gens…

C’est fou les métavers lorsqu’on les mélange avec les métasphères et çà ne laiase qu’une trace discrète dans les rides du visage…

Tentatives

Comment synchroniser une fois pour toutes? Souvent, après avoir bidouillé pendant des heures, voir tout son travail disparaître dans les mystérieuses entrailles des données, fait chier…

Y’a pas que les gros joueurs qui se graissent la patte: les  » fournisseurs » s’en donnent à coeur joies…et les fabricants sont dans la course folle du premier rang…le web, gratuit? une autre utopie, la chose web s’avérant très onéreuse, sinon en d’autres termes que le seul fric…

Y’en aurait beaucoup à décrire sur ce sujet mais l’coeur n’y est pas…et j’imagine qu’un tas de gens rencontrent les mêmes frustrations, trop souvent parce que les fabricants s’assurent que votre appareil sera obsolète dans l’année qui vient…que donc, les téléphones intelligents sont très dispendieux et excluent ainsi beaucoup d’internautes…

Ce que je vois

De par ce beau monde qui est le nôtre…ou devrais-je dire le leur? Il suffit de faire le tour de la Toile pendant quelques temps, pour comprendre…
Que tous les dirigeants, politiks&religieux, n’en n’ont que pour leurs lubies…pouvoir, dominations, favoritismes, leurs croyances puisées à la source du : me, myself and I.
Il n’y a pas de Français, Anglais, Américains, Chinois ou autres: il n’y a que des cliques aux ordres de quelques’uns…

Des multinationales qui pillent sans restrictions dans les réserves, se targuent de bénéfices monstrueux, provoquent des guerres et nous conduisent directement aux désastres écologiks…
Les peuples ne sont là que pour faire croire que çà existe mais à part le nom pour les définir, que signifie la citoyenneté ?